juillet 2016


Enrique Ramírez



Il est dit que certaines tribus indiennes pensaient que nous marchions vers le passé avec l’avenir derrière nous, parce que le passé est quelque chose qui est en face de nous, nous pouvons le voir, alors que l’avenir serait derrière nous, comme un point aveugle, invisible et inconnu… Ils disaient que les tâches blanches (les étoiles) que nous apercevons dans le ciel étaient des trous par où la lumière de l’univers entrait et que l’obscurité n’y existait pas.
Quand la nuit se lève, les phares et le monde commence à s’allumer et à tourner, traçant une ligne intense mais de courte durée à l’horizon, entre ciel et mer. Les marins, immergés dans le vaste océan de longues données, essayant de déchiffrer la route de leurs navires en reliant les points du ciel, savaient en revanche, quand leurs regards rencontraient un faisceau de lumière intense et lumineux tournoyant, que la terre était proche…
Regarder de loin, c’est regarder en arrière, comme la lumière des étoiles mortes qui restent visibles, mais n’existent plus maintenant depuis bien longtemps…

La première chose que nous voyons, si nous arrivons depuis l’Amérique en bateau, est le sémaphore de Créac’h. Toutes les 10 secondes, nous pouvons voir une lumière qui annonce la terre proche, ce sont les yeux de l’ancien continent, le faisceau d’une étoile artificielle qui toutes les 10 secondes jette des éclairs de lumière pour montrer la voie aux voyageurs de la mer, qui viennent souvent du Nouveau Monde, ou de la fin du monde, le Finistère… L’autre bout du monde…
Ces lumières indiquent la terre ou la fin de celle-ci, elles sont les signaux de référence du monde, de l’arrivée ou du retour, des traces qui nous guident vers un endroit particulier, les différentes constellations qui portent en elle la mémoire de leur propre lumière, indiquant leur passé et leur avenir… Dans le présent.

Deux faisceaux blancs groupés et rotatifs

Video 2K
2017
durée 24 min 41 seg
Collection du Frac Bretagne

J’ai vu des nuages tomber vers le ciel
J’ai vu des cieux s’assombrir

J’ai vu mes yeux devenir aveugles
J’ai vu des nuages aller jusqu’au ciel

J’ai vu des cieux rougir
J’ai vu des lumières à l’horizon